Le cerveau virtuel, de l’intelligence artificielle à la médecine personnalisée

Cette conférence est reportée du fait des dispositions à prendre dans le cadre de la lutte contre l’épidémie du coronavirus COVID 19.

Cette conférence inaugure un partenariat officiel de Saint Jean d’Ecosse avec l’association « Cerveau Point Comm » chargée d’organiser les cycles de conférences sur Marseille et alentour dans le cadre de la Semaine du Cerveau (événement coordonné par la Société des Neurosciences www.semaineducerveau.fr).
C’est donc un événement majeur auquel Saint Jean d’Ecosse est directement associé, en devenant partenaire officiel de cette initiative de renommée nationale. Il est à noter la volonté d’inscrire ce partenariat dans la durée en renouvelant l’opération dans les années à venir, inscrivant ainsi Saint Jean d’Ecosse dans une démarche forte, fidèle à son exigence de diffusion des savoirs, de la connaissance et de la culture à hauts niveaux qualitatifs.

Viktor Jirsa, le conférencier, est neuroscientifique et directeur de l’Institut de Neurosciences des Systèmes de l’Inserm à Aix-Marseille-Université. Le docteur Jirsa a obtenu son doctorat en 1996 en physique théorique et a depuis contribué au domaine des neurosciences, en particulier par le développement de modèles de réseaux cérébraux personnalisés. Son travail a été fondamental pour la science des réseaux en médecine avec les translations en applications cliniques. Il est considéré comme le père du Cerveau Virtuel, une plateforme de simulation cérébrale (www.thevirtualbrain.org). Chercheur principal du Human Brain Project (https://www.humanbrainproject.eu/) il a reçu plusieurs prix pour ses recherches, dont le Grand Prix de Recherche en Provence (2018). Il a publié plus de 160 articles scientifiques.

La conférence portera sur la synergie des neurosciences et des technologies de l’information qui promet d’importantes applications en clinique et en intelligence artificielle et s’interrogera pour savoir où nous en sommes aujourd’hui.

La formation des schémas fonctionnels en physique, biologie et chimie est basée sur des principes dynamiques pour lesquels le cerveau ne fait pas exception. Ces schémas constituent la base de notre compréhension actuelle des fonctions du cerveau comme la perception, la conscience et le comportement, mais aussi son dysfonctionnement comme dans les maladies cérébrales et neurodégénératives. Sa fondation est l’interaction de milliards de neurones sur plusieurs échelles temporelles et spatiales. Afin de combler l’écart avec les applications technologiques et cliniques, il est essentiel de modéliser à travers les échelles en utilisant des simulations par ordinateur, soutenues par l’imagerie anatomique individuelle. Cette combinaison permet de créer des modèles autonomes du cerveau de patients individuels et de tester des questions cliniques concrètes, voire de développer de nouvelles thérapies. En particulier dans l’épilepsie, ces approches modernes sont appliquées et permettent le développement de nouvelles interventions chirurgicales.

Inscription Helloasso

%d blogueurs aiment cette page :